Keshi  Tu me paies combien  AFRIQUE EN FOOT

Home page TOP

Je vais vous emmener derrière le miroir de la Coupe dAfrique des nations,sacs lancel, lire ce que vous ne lisez pas, voir ce que vous ne voyez pas. Pendant quelques jours, je vous livrerai des histoires de CAN que j’ai vécues sur le terrain. J’ai envoyé pas mal de photos via mon twitter pendant ces quatre semaines et j’en profite pour vous remercier de vos messages de sympathie. En route donc pour la CAN invisible…,isseur ghd;

Durant cette Coupe d’Afrique des nations, la traduction lors des conférences de presse nous a fait passer des moments inattendus, délicieux et une fois carrément gênant avec Sami Trabelsi, le sélectionneur tunisien,polo ralph lauren pas cher, contraint par l’officiel de la CAF de s’exprimer en anglais après son élimination contre le Togo !

&laquo,lancel sac;Mais je ne parle pas très bien.

C’est pas grave,sac lancel pas cher, il faut y aller  !

Et voilà le pauvre Trabelsi, détruit après son échec sportif, contraint de rechercher au plus profond de ses années décolier les mots pour  défenseurs centraux  et  problèmes de placement sur les ailes . Ne tenant plus,lisseur ghd, il se leva, irrité. Et lan?a : Je ne suis pas traducteur ! 

Il ne savait pas à cet instant que ce serait pratiquement ses dernières saillies à la tête des Aigles de Carthage. Devant cet énervement très compréhensible, Didier Six,sac lancel bb, son homologue togolais, tentait de le calmer, et l’officiel acceptait enfin de laisser le traducteur entrer en scène. Traducteur? Il s’agissait plus prosa?quement d’un jeune volontaire camerounais dégoté totalement par hasard qui avait certainement levé le doigt au moment où on recherchait un gar?on bilingue. Une preuve? La question,sac longchamp pliage pas cher, que pensez-vous de l’arbitrage, doit-on faire appel à la vidéo ?  passé à son tamis, donnait : Qu’avez vous pensé de votre équipe ? 

Hurlements dans la salle d’un Togolais excédé par cet amateurisme. Puis irritation du meneur de revue de la CAF : Puisque c’est comme ?a, plus de questions en anglais ! Ce qui dans un pays anglophone prête évidemment à sourire… Mais ce ne fut pas le seul après match aussi savoureux. Sabri Lamouchi, en charge de la C?te d’Ivoire, s’est aussi chargé de reprendre son  doubleur  qui laissait supposer que son adversaire n’était pas si bon que ?a… Kolo Touré, dans un grand sourire,styler ghd pas cher, avait carrément pris les choses en main après des premières phrases assez éloignées de ses propos initiaux. Et le vainqueur pour la fin ! Jour de victoire contre la C?te d’Ivoire (2-1), en quart de finale, Stephen Keshi commence en anglais puis passe en fran?ais. Fin de son intervention. L’interprète reprend alors la parole et traduit… en anglais. Keshi se marre : Mais tu sais j’ai déjà parlé en anglais au début et surtout,styler ghd, ce n’est pas ce que j’ai dit !  Eclat de rire général dans la salle. Lors d’une autre rencontre, devant les échecs successifs du traducteur, un journaliste s’adressa encore à Keshi. Tu peux traduire en Fran?ais, s’il te plait ? Réponse amusée du ma?tre nigérian : Et tu me paies combien pour ?a, c’est un métier non ?  Qui ne s’improvise pas. On l’avait deviné durant cette CAN…

HERVE PENOT (@hpenot_lequipe)

Related-articles:

Ski de fond -ChM (H) – Northu

Foot – Ligue 1 – Rennes – Pét

Saut à skis – CM (H) – La pre

abf9cf2b6db1f68d8e4a1bade742f4bb